Home » VdE » 1ère animation – Le matelotage traditionnel

1ère animation – Le matelotage traditionnel

     C’est sous les meilleurs auspices qu’a débuté cette saison 2019-2020 des animations hivernales. En effet belle affluence hier soir avec 18 adhérents présents pour cette 1ère soirée consacrée au matelotage.

     C’est pourtant un grand classique, mais chaque année il remporte autant de succès.

     Nouveaux adhérents et anciens « confirmés » sont toujours aussi avides d’apprendre, de réviser ou juste de se retrouver un jeudi sur 2.

     C’est Alain qui ouvre cette session et présente cette animation consacrée aux nœuds traditionnels.

     L’habituel diaporama qui vient, comme à l’accoutumée, appuyer les présentations, est pour ce type de soirée complété par une projection des réalisations faites par l’animateur via une webcam connectée.

     Ainsi le présentateur peut alterner la projection des diapositives avec les démonstrations de réalisation de nœuds en direct.

     Beaucoup sont venus avec « leur bout de bout » pour s’exercer, les autres piochent dans la réserve prévue à cet effet.

     C’est Jean-Paul qui ouvre le feu avec les nœuds d’arrêt. Nœud en huit et d’arrimeur, accompagnés des nœuds de Franciscain  et de Capucin, sont exécutés haut la main. Chaque adhérent présent n’est « lâché » que quand il a réussi ses exercices.

     Vient alors le tour de Daniel avec les nœuds d’ajut : nœud plat et nœud d’écoute sont suivis du nœud d’écoute double et du nœud de pêcheur, avec un double nœud en 8 pour parachever l’ouvrage.

     Il est temps pour Michel de présenter à son tour 4 nœuds, mais d’amarrage cette fois. C’est donc tout d’abord le tour mort et ses 2 ½ clés côté quai, complété côté bateau par le nœud de taquet. Puis suit le nœud de cabestan et petite fantaisie : le nœud de Brigand.

     Enfin il termine avec son favori : le nœud de chaise, décliné sous les 4 formes habituelles : scolaire avec le serpent qui sort du puit, automatique avec le puit qui se forme tout seul, d’une main pour les manchots ou quand la main est déjà prise, cette dernière forme étant appliqué pour s’assurer facilement en cas de chute à l’eau.

     Daniel s’étant bien reposé, il peut revenir alors à la table de présentation pour une démonstration très complète de la réalisation d’une épissure sur un cordage à 3 torons.

     S’appuyant sur une méthode très personnelle qui consiste à marquer au préalable les torons d’un trait de couleur, il entame un tour de table et ne lâche les participants que lorsque chacun a réussi son épissure sur les bouts distribués.

     Alain reprend alors le flambeau pour conclure la soirée et annoncer la suite avec la prochaine animation, le 5 décembre, qui traitera du matelotage moderne. Nous y réaliserons des épissures et des manilles textiles entre autre.

     Le cidre peut maintenant couler à flot, avec en bonus du jus de pomme généreusement fourni par Yohan

Et comme toujours (pour les adhérents) la documentation de cette soirée ICI


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

captcha

Please enter the CAPTCHA text

... autres sites météo