Home » VdE » Les gestes qui sauvent

Les gestes qui sauvent

     C’est ainsi que s’intitulait la formation, sous forme d’animation, qui était proposée ce matin aux adhérents du Vent des Etocs.

     Alain, ayant pris contact avec le chef du centre de secours de Penmarc’h, nous avons rencontré Yann, pompier formateur avec qui nous avons élaboré cette session.

    13 adhérents ont été accueillis de 9h à midi au tout nouveau centre de secours de Pendreff en Plomeur.

     Après le café de bienvenue, Yann fait visiter les locaux et présente l’activité du centre qui regroupe les 76 pompiers volontaires des communes de Tréffiagat-Léchiagat, Le Guilvinec, Penmarc’h et Plomeur.

     Un tour de table permet à chacun d’exposer ses connaissances et ses attentes, avant de rentrer dans le vif du sujet.

     Le premier acronyme à retenir sera le P.A.S. comme Protéger Alerter Secourir qui sont les 3 actions à mener dans l’ordre lorsque l’on est confronté à un « accident » mettant en cause une personne.

     Vient ensuite la liste des différents numéros d’urgences à appeler en fonction du type d’accident (médical, routier, incendie, attentat etc…)

     Peut commencer ensuite la phase d’assistance : encore faut-il déterminer les manipulations et la position dans laquelle placer le blessé en fonction des signes permettant d’appréhender son état.

     Type de blessure, conscient ou non, respire ou non, signe d’hémorragie et de quel type, autant de paramètres qui vont déterminer la position dans laquelle le mettre et les premiers gestes à prodiguer en attendant les secours.

     Chaque cas est illustré dans un diaporama, complété par les explications de Yann qui alterne sa présentation par des questions aux participants, puis par des exercices pratiques.

     Ainsi chacun de nous, par groupe de 2 (un blessé et un sauveteur), va exécuter une mise en PLS (position Latérale de Sécurité), poser un pansement compressif ou réaliser un garrot tourniquet.

     Il est temps alors d’aborder le cas ultime où la victime ne respire plus et où il est nécessaire d’effectuer un massage cardiaque avec si possible l’utilisation d’un défibrillateur.

     Une fois les 2 procédures expliquées, des mannequins et des DSA (Défibrillateur  Semi-Automatiques) sont mis à disposition pour que chacun, à tour de rôle, puisse mettre en pratique la méthode décrite.

     Un ultime tour de table permet de constater la satisfaction des présents, dont certains sont par ailleurs demandeurs d’un complément de formation sous la forme du PSC1 (formation prévention et secours civique de niveau 1).

Celui-ci, d’une durée de 7 heures, pourrait être organisé dans ce même centre.

Un grand merci à Yann pour la qualité de son intervention et de son accueil.

PS : Staying Alive, l’application à télécharger sur son smartphone pour localiser les défibrillateurs cardiaques à l’endroit où l’on se trouve.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

captcha

Please enter the CAPTCHA text

... autres sites météo