Home » VdE » Sortie « cueillette et cuisine des algues de nos côtes »

Sortie « cueillette et cuisine des algues de nos côtes »

     C’est à l’initiative de Youenn que cette matinée, pourtant peu engageante au regard de la météo, a permis à près de 25 lève-tôt (!) de se retrouver à 10h30 sur les rochers de Pors Carn pour appréhender le monde des algues marines.

     Bien équipé de cirés et de bottes, le groupe a suivi pas à pas son guide et écouté ses explications et commentaires.

     On apprendra, entre autres, qu’aucune des algues rencontrées n’est toxique (ouf !) mais que seulement une quinzaine d’entre elles sont reconnues officiellement comme comestibles dont on peut lister les principales :

     Palmaria palmata • Porphyra spp.  • Chondrus crispus et Mastocarpus stellatus 1 • Ulva spp. • Laminaria digitata  • Saccharina latissima  • Himanthalia elongata  • Ascophyllum nodosum  • Fucus vesiculosus  • Fucus serratus

     Leurs qualités à la fois nutritives et gustatives sont variables selon les espèces.

     Au cours de notre promenade, chacun aura pu prélever à titre d’échantillons les espèces présentes sur les rochers de Pors Carn :

Fucus vesicolus et serratus, algues brun foncé, particulièrement riches en iode,

Palmaria palmata (Dulse) algue rouge en forme de petite main, très riche en protéines

Chondrus crispus, algue rouge sombre riche en alginate pour la confection de gelée,

Laminaria digitata (Kombu) aux bandes larges et longues de couleur brune, comestible et  considérée au Japon comme potentiellement efficace contre les effets des  radiations atomiques,

Ulva spp (laitue de mer)  algue verte très sensible au desséchement qu’il est préférable de couper encore immergée,

Himanthalia elongata, en longs filaments vert foncé, appelé haricot de mer ou encore spaghetti de mer, très commun.

     Ceci n’était que la première partie, car Youenn et Gwen ont ensuite gentiment invité l’ auditoire dans leur propre cuisine pour nous expliquer les conditions de séchage et de réhydratation des algues prélevées et surtout nous livrer une partie des secrets pour cuisinier et rendre plus « goûtus » les produits cueillis sur les rochers.

     Sans dévoiler tout son art, notre spécialiste nous a expliqué la cuisson des algues dans une eau douce, additionnée de vinaigre balsamique et de sauce soja Tamari. Le temps de cuisson dépend de l’algue considérée, 20 à 30 minutes pour les algues « épaisses » comme laminaire et haricot de mer, ou juste ébouillantée et rapidement refroidie pour les algues « fines » comme la dulse et la laitue de mer.

Il y eut des dégustations…et des commentaires…surtout  positifs… selon les goûts de chacun !

Grand merci  Youenn et Gwen !

Daniel D.

Et cette fois, en plus des photos, quelques vidéos sur la cueillette, la préparation, la dégustation des algues en cliquant ICI


2 commentaires

  1. 2 ouvrages, portés gentiment à notre connaissance par Ghislaine et Jean Jacques Borremans, peuvent compléter notre savoir sur les algues:
    – Savez- vous goûter les algues? Hélène Marfaing,Julien Lemarié. Presse de l’école des études en santé publique
    – La cuisine des Algues. de Xa Milne. Edition du Rouergue. (livre principalement de recettes)
    On peut également se reporter au Guide de Bonnes Pratiques disponible sur le net et qui fait référence à la Récolte des algues de Rive.
    Bonne lecture …et bon appétit!

  2. Encore une très belle animation de fin de saison où vous fûtes nombreux et nombreuses, avant d’affréter nos bateaux. Merci à Youenn et Gwen !
    Bonne saison à tous.
    Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

captcha

Please enter the CAPTCHA text

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

... autres sites météo