Home » VdE » Une Lesconiloise

Une Lesconiloise

Une Lesconiloise imprévue…

     Ce mercredi 15 juillet au petit matin (9h30 : faut pas exagérer !), comme convenu lors de la première  réunion du VdE  non virtuelle du lundi,  ce sont quatre skippers et leurs équipages respectifs qui se retrouvent sur le port pour une sortie en mer sans but préétabli. Seul le vent du large doit dicter nos choix de navigation.

     Ce sont donc GWENN HA GLAZ avec Jean Michel, Stéphane et ses deux fils, TITOINE un tout nouveau Tricat 25 et Thierry, BLANJUME avec Patrice et Yves et KERVILY avec Claude, Pascale, Maïté et Michel qui sortent du port en espérant un vent sympathique.

     Le vent est bien là comme espéré, entre 15 et 19 nœuds Nord-Ouest, avec houle de 1m. Nous sortons du chenal de Penarguer , entre Meillouroz et Raguen, et nous dirigeons vers Basse Spinec, au largue. A ce moment précis, GWENN HA GLAZ nous contacte par VHF pour nous informer qu’il rentre au port de Kérity pour cause de petits fils malades.     

KERVILY

     Nous nous retrouvons donc plus qu’à trois bateaux. Le vent étant portant en direction de Lesconil, au grand largue, et KERVILY voulant essayer son nouveau gennaker, la flotte décide de se diriger vers cette destination. Le gennaker de Kervily fonctionne à merveille et pousse le bateau vers les dix nœuds sans les atteindre (9.8 quand même au speedo 🙂 ). Malgré un foc récalcitrant, TITOINE reste au contact ainsi que BLANJUME jusqu’à l’entrée du port de Lesconil. Ici la flotte se sépare en deux, l’équipage de KERVILY n’ayant pas prévu de repas, il décide de s’amarrer au port pour déjeuner à TARA la Cantine de mer. TITOINE et BLANJUME, ayant quant à eux, prévu le nécessaire jettent l’ancre aux abords de la plage des sables blancs, pour déjeuner et attendre le retour de KERVILY.

     Entre temps, Pascale profite de la fin de marché de Lesconil pour négocier un plateau d’abricots pour confiture (d’où l’intitulé de ces confitures : « les abricots de mer »).

     Pour le retour, c’est une allure au près qui nous attend avec un vent de 13 à 17 noeuds. TITOINE et BLANJUME sont partis quelques minutes avant KERVILY. Vitesse des bateaux entre 6 et 8 nœuds. Arrivés au large du Guilvinec, KERVILY, après calcul de marée , prend la décision de rentrer au moteur et de ne pas tirer un bord supplémentaire (dommage !). C’est une arrivée à la bouée du port avec 30 cm d’eau sous ces quilles. Il est plus que temps !(le temps de désarmer le bateau et celui-ci est posé sur le fond) ;  BLANJUME suit de quelques minutes alors que TITOINE avec son faible tirant d’eau décide d’en profiter au maximun et rentre au port une vingtaine de minutes plus tard.

     De l’avis de tous et toutes, ce fut une excellente journée du point de vue croisière malgré un soleil très paresseux qui nous fera un clin d’œil à notre arrivée.

Claude N.


Un commentaire

  1. Et pendant ce temps BRIDAN,sur ses bers d’hopital à Loctudy, vient de recevoir sa piqure d’anesthésie générale pour subir son opération à coque ouverte.Le remplacement de toute sa ligne d’arbre risque de l’éloigner encore un moment de ses copains de baignade…Alors bon vent aux actifs!

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

captcha

Please enter the CAPTCHA text

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

... autres sites météo