Home » VdE » Une Trans-Glénoise

Une Trans-Glénoise

     Initiée par Jean-Paul et la commission challenges-Périples, promise depuis le début de saison, nous tenions enfin notre périple glénois. Ce jeudi 13 septembre, nous étions théoriquement 4 bateaux à tenter ce premier périple sur deux jours qui consistait à battre le record de l’aller et retour aux Glénan avec pause nocturne, comprenez un aller et retour Kerity La Pie en essayant d’être devant les copains.

     Gilles sur COMPER avait prévenu qu’il démarrerait un peu plus tard à cause d’un rendez-vous mais le reste de la troupe Philippe, accompagné de Guy et Sophie, Jean-Paul , Hélène et Claude étaient prêt à en découdre avec les éléments. Jean-Michel et Patrick étaient venus accompagner l’expédition pendant quelques miles.

     Malgré un accrochage de l’un des navires organisateurs dans  l’un des plus beaux bateaux du port…la flottille a pris le chemin des étocs puis des fourches par un vent très timide mais surtout faiblissant encore. Gilles sur COMPER parti en laissant quelques traces  dans le sol et sur deux beaux cailloux posés négligemment dans le chenal, le coefficient de marée exagérément haut et le niveau d’eau exagérément bas…

     Appuyé au moteur COMPER rejoint le reste des peripléens au large de Guisty mais désespérément collés, sauf Philippe qui a profité d’une veine de vent qui lui permettra de n’assister moteur que pendant une vingtaine de minutes pour atteindre la Pie, le reste du parcours ayant été effectué sous voile. Gilles ainsi que Claude et Hélène ont du réallumé leur moteur jusqu’au bout. Jean-Paul écœuré décida de nous abandonner et rentrer avec Patrick et Jean-Michel. Bref nous voilà au mouillage à la Pie ou chacun de nous après un petit tour du cailloux va se désaltérer avec une petite boisson à bulles à l’escale.  

     Retour sur COMPER pour une collation plaisir et partager nos sensations de la journée sous un soleil magnifique. Hélène et Claude profitent du gite et partageant le couvert à bord de COMPER. Le lendemain matin, le vent est au rende-vous mais nous tenons absolument à faire visiter les Glénan sous voile à nos hôtes qui viennent pour la première fois sur l’archipel.  Hélas le vent nous quitte peu après le chenal des Bluniers. 

     Direction Lesconil au moteur pour y prendre le déjeuner et attendre que môssieur Eole daigne nous faire l’honneur de sa présence. Et ce  fut le cas car après avoir partagé nos victuailles sur COMPER, nous repartons au près serré avec un vent soutenu en direction du large. C’est l’option que gardera Philippe et son équipage jusqu’au bout, pendant que les deux autres bateaux tirent des bords. Malgré la rapidité d’exéctution et le soin à diminuer la route, COMPER se fera coiffer d’une cinquantaine de mètres par EON MOR  à l’entrée du chenal. Arg !

     L’amitié est plus forte que la raison et nous nous retrouvons tout de même au Nautilus pour le verre de la victoire…S’il n’y avait pas eu de coupures motorisées et l’abandon du juge arbitre, la victoire aurait été nette pour EON MOR  et son équipage. Rendons à César…

Gilles M.


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

captcha

Please enter the CAPTCHA text

... autres sites météo